Todos Somos Charlie

Jeudi 7 janvier, l' horreur totale, l'attentat et la mort de nos amis dessinateurs depuis 50 ans, la barbarie contre la liberté d'expression et la liberté tout court...au même moment ou presque - fragment de notre histoire personnelle - le bus dans lequel nous sommes, passe à 4500m  sous ce christ rédempteur géant dominant toute la vallée dans laquelle ont été exterminées des sociétés pré incas, incas, au nom de ce même christ...autre lieu, autre religion, autre époque, autre fanatisme...
Au delà de l'horreur du moment il faudra bien plus tard réfléchir sur le fond. Déjà les sirènes facistes retentissent voulant répéter l'histoire.
Mais elle ne se répètera pas, il faut en être sur.
Ici, dans cette Amérique Andine, les peuples se relèvent de la barbarie des généraux et des pinochets de tous bords, des peuples indiens reprennent le pouvoir, changent les constitutions, se réaproprient leurs biens dont ils avaient été anciennement dépossédés par nos visées occidentales et notre religion...
Là, en Europe des espoirs naissent autour de la méditérranée, dans le monde arabe, des têtes, des groupes se dressent devant l'imbroglio politico religieux des états et des sectes jihadistes...
Ne pas faire d'amalgame, la barbarie existe encore aujourd'hui et frappe en France, mais les pays du monde se sont toujours "enrichis" de leurs migrations mutuelles et ils vont continuer.

Les "Chavin de Huantar"...c'est ici. Les chamans de ce peuple, l'esprit souvent embrumé par les vapeurs du cactus San Pedro (Echinopsis pachanoi), avaient dans leur cosmogonie la Croix du Sud et quand leurs conquérants espagnols avinés, sont arrivés sur leurs grands chevaux, ils brandissaient cette même croix. Alors ils ont cru que leurs dieux arrivaient...cette foi les a perdus.
Il en a été ainsi depuis l'arrivée de Colomb dans toute l' Amérique.
Notre circuit des sociétés pré-incas nous a conduit ces jours-ci dans cette belle vallée de Huaraz, au pied de la Cordillera Blanca dont les sommets glacés sont parmis les plus hauts des Andes.
Huaraz, le Chamonix péruvien, sauf qu'ici pas de ski, le souffle est court et la neige est à plus de 5000 m seulement. Dans la vallée à 2500m, il  fait chaud, il pleut, ce qui fait pousser toutes les catégories de cultures.

Dscn8653 large

Dscn8632 large

Dscn8649 large